Pour la première fois en 2019, les dépenses publicitaires en France étaient plus importantes pour le web que pour la télévision. Comment expliquer la perte de vitesse du plus puissant média traditionnel face au web ?

 

Tout d’abord l’accessibilité croissante à internet, on estime qu’en 2020, chaque jour il y a 1 million de nouveaux internautes. On peut aussi jeter la pierre aux plateformes de vidéo à la demande telles que Netflix ou Amazon prime, que beaucoup privilégient au détriment de la télévision. Un autre point fort d’internet en 2020 est sa portabilité. La démocratisation du smartphone ces dix dernières années a permis l’accès au web à tout moment pour une grande partie de la population mondiale. Ainsi la consommation de médias qui était autrefois concentrée sur quelques chaînes télévisées à des horaires bien précises devient plus globale puisque tout le monde a accès à toute l’information à tout moment.

 

Concernant les publicitaires, si la part de leur budget de communication allouée au web a dépassée celle de la télévision, c’est aussi parce que cette stratégie présente des avantages pour eux. Le ciblage est bien plus efficace, il est possible de sélectionner une tranche de la population bien précise répondant à de nombreux critères. Au lieu d’afficher une publicité à un instant T en espérant que notre cible tombe dessus, c’est la publicité qui va à la cible. Le budget est utilisé plus intelligemment et la communication est plus efficace. La mesurabilité des retombés d’une campagne n’est pas à négliger, avec les outils actuels il est possible d’analyser le parcours de l’internaute sur un site, de calculer le taux de conversion d’une campagne et ainsi de comprendre ce qui fonctionne ou pas.

 

Cependant, la télévision conserve un fort pouvoir d’attraction. Dans certains cas elle concentre une audience plus importante que le web, lors de diffusions live notamment. Les évènements qui rassemblent le plus de français devant le petit écran sont les évènements sportifs ou les discours politiques. Il est pourtant possible de les voir en streaming mais ce n’est pas dans les habitudes du public. Même si on constate une migration des programmes vers le web, les émissions exclusives à la télévision ont leur public, en 2018 un français passait en moyenne 3H30 par jour devant. Même si ce nombre est en baisse, la mort de la télévision n’est pas pour aujourd’hui.

 

Pour conclure, internet occupe logiquement une place de plus en plus importante par rapport à la télévision, ainsi c’est un canal de communication à privilégier pour beaucoup d’entreprises grâce à son fonctionnement plus flexible et ciblé que la télévision. Celle-ci reste importante et a un public fidèle à ne pas négliger.

Et vous ? Quels sont vos canaux de communication ? Où en êtes-vous sur votre présence web ? AGEN’CY COM vous propose de découvrir ses packs “digital” avec une mise en place de votre stratégie web personnalisée.